Installation risques spéciaux (protection incendie par mousse ou déluge)

Protection incendie par mousse

Video installation mousse Essai Extinction Mousse

AAI réalise également des systèmes de protection incendie équipés de générateurs de mousse.
 

Ces installations de protection incendie sont  généralement adaptées aux stockages de liquides inflammables sur lesquels l’eau seule est inefficace.


Une caractéristique de ce type de protection incendie est le foisonnement :

« rapport existant entre le volume de mousse produit et celui de la solution moussante utilisée. » Extrait de la règle APSAD R12 de mai 1999.

Exemple de foisonnement : avec 1 m³ de solution moussante, un coefficient de  foisonnement de 200 permet d’obtenir 200m³ de mousse.

  • Bas foisonnement : coefficient de foisonnement inférieur à 20 obtenu avec des têtes sprinklers ou des buses spécifiques. Adapté pour des extinctions extérieures ou intérieures.
  • Moyen foisonnement : coefficient de foisonnement compris entre 20 et 200 obtenu avec des générateurs de mousse. Utilisé en extérieur ou en intérieur lorsque le comportement en combustion n’est pas parfaitement connu.
  • Haut foisonnement : coefficient de foisonnement supérieur à 200 obtenu grâce à plusieurs générateurs de mousse. Adapté pour des extinctions en espace clos.

Ce système d’extinction à mousse nécessite une source d’eau. L’injection de l’émulseur dans le réseau d’eau peut être réalisée de différentes manières : pompes doseuses, proportionneurs, injecteurs. Le volume de la réserve d’émulseur est calculé en fonction du débit d’eau et du temps d’application désiré. Cette solution moussante (eau + émulseur) se transformera en mousse lors de son passage dans le générateur (apport d’air).

Une installation automatique d’extinction à mousse assure les fonctions de détection et d’alarme et permet d’éteindre les feux de liquides inflammables dans des espaces clos (pour le haut foisonnement : solution riche en air) ou des espaces ouverts (bas ou moyen foisonnement : solution riche en eau).
La mousse, produite rapidement, agit essentiellement par étouffement en bloquant les vapeurs et en s’opposant à leur diffusion dans l’atmosphère.